La céramique

Aujourd’hui, de plus en plus d’obturations dentaires sont réalisées en céramique ou au moyen de matériaux composites confectionnés selon des procédés spéciaux.

La céramique est translucide et de la couleur des dents. Sa résistance est élevée et elle est chimiquement inerte (inactive, neutre et stable, c’est-à-dire qu’elle n’interagit pas ou très peu avec son environnement). Sa compatibilité biologique est excellente et elle permet des réalisations de grande qualité esthétique. La céramique convient aux incrustations en profondeur (inlays), aux incrustations de surface (onlays), aux couronnes partielles, aux placages (veneers) des dents antérieures, aux couronnes et aux ponts (bridges). On utilise des céramiques au silicate (dents antérieures, prémolaires), à l’oxyde (prémolaires, molaires) et à l’oxyde de zirconium (couronnes et ponts dans la zone latérale des arcades dentaires).

Après avoir protégé la pulpe avec un fond de cavité et pris une empreinte, l’incrustation en composites ou en céramique est confectionnée au laboratoire ; après mordançage de l’émail, le médecin-dentiste la colle ensuite avec soin dans la dent.

Veneers

Un veneer (« placage » en anglais) est une plaquette en céramique très mince, perméable à la lumière qui se fixe sur les dents (généralement les dents antérieures) à l’aide d’un adhésif spécial. La plaquette collée est faite de céramique (porcelaine). En général, le recours à des veneers en céramique ne présente aucun risque pour la santé, car le matériau céramique jouit d’une excellente compatibilité biologique. Les veneers permettent de corriger de légères malpositions des dents, des interstices entre les dents et de colorations et décolorations inesthétiques localisées. Les veneers confèrent à la surface des dents une esthétique optimale et permettent également de corriger individuellement la coloration des dents.

 

 

Restauration céramique

La restauration céramique (ceramic reconstruction) est un procédé de réalisation en cabinet d’incrustations céramiques assistée par ordinateur. Le côté remarquable de cette méthode est qu’elle permet en une seule séance de confectionner et de poser des restaurations sur mesure (inlays, onlays, couronnes partielles, veneers et couronnes pour la zone frontale et latérale des arcades dentaires), biocompatibles, exemptes de métaux, de la couleur des dents, réalisées en céramique de haute qualité et de grande longévité. Le médecin-dentiste réalise en quelques secondes une vue numérique tridimensionnelle de la dent à traiter au moyen d’une caméra de mesure. Ensuite, l’obturation est construite virtuellement à l’écran avant qu’un tour automatique l’usine en quelques minutes dans un bloc de céramique préfabriqué. A l’issue de ce processus, le praticien peut immédiatement ajuster et poser la restauration.

 


Copyright © SSO : www.sso.ch